top
Maison Heinrich Heine
Fondation de l'Allemagne – Maison Heinrich Heine
Mot de fin d'année de la Directrice

Paris, le 23 décembre 2016

 

Chers amis de la Maison Heinrich Heine,

Chers résidents,

L’année 2016 comme celle d’avant a malheureusement été marquée par des événements terrifiants qui ont profondément affecté nos sociétés et renforcé les tendances populistes. Un sentiment d’insécurité semble s’installer dans nos pays, en Europe et au-delà, favorisant l’émergence des idées simplistes, des amalgames et la mise en place des mouvements extrémistes dans la plupart des pays européens, y compris l’Allemagne.

Le Vivre ensemble pacifique est plus que jamais menacé dans nos pays, en France, en Allemagne, en Europe et dans le monde. Le 21e siècle, contrairement à ce que l'évolution des nouveaux médias avec leurs possibilités de connectivité à tout moment et à tout endroit veut nous faire croire, n'est malheureusement pas une période de "Weltoffenheit", de l'ouverture sur le monde, mais une phase de crispations, de repli sur soi où les divisions semblent plutôt s'accentuer que s'atténuer. Les événements douloureux en France de l'année dernière et de cette année, qui ont beaucoup marqué les étudiants, et ceux, plus récents de Berlin, l'ont montré.

Si l’on réfléchit dans ce contexte spécifique d'actualité politique, sociétale, économique et culturelle au rôle de la Maison Heinrich Heine dont les fonctions sont multiples, l'image du pont, de la passerelle entre différents pays, tout d'abord entre l'Allemagne et la France, mais aussi entre différentes cultures, disciplines, perceptions et visions apparaît pertinente.

"Brücken bauen – jeter des ponts", c'est et ceci a toujours été le rôle et la fonction de la « Fondation de l'Allemagne – Maison Heinrich Heine ». Comme vous le savez, ceci a également été choisi comme thème central pour le 60e anniversaire de notre institution que nous avons fêté avec plus de 200 anciens résidents et notre public parisien fin novembre 2016.

Les valeurs de toute la Cité universitaire, de respect, tolérance et solidarité sont plus importantes que jamais. La Maison Heinrich Heine, fidèle aux idées de celui qui nous "abrite", le poète allemand persécuté qui s'est réfugié en France, Heinrich Heine, s'emploiera aussi en 2017 à "jeter des ponts", à débattre dans le cadre de ses activités culturelles, de thèmes politiques, culturels et sociétaux qu’il convient d’analyser et expliquer pour mieux les comprendre grâce à des experts avertis et pluridisciplinaires.

En espérant que 2017 sera une année plus paisible, et que vous resterez fidèles à notre Maison, je vous adresse en mon nom et en celui de toute l’équipe nos vœux les plus sincères.

 

Christiane DEUSSEN

Directrice