top
Maison Heinrich Heine
Fondation de l'Allemagne – Maison Heinrich Heine
La Maison Heinrich Heine vous adresse ses meilleurs voeux pour l'année 2017

Plus que jamais, les valeurs de paix, de respect et de tolérance portées par la Cité internationale universitaire de Paris, s'imposent à nos sociétés.

Fidèle aux idées de celui qui l'«abrite» - le poète allemand réfugié en France, Heinrich Heine - la Maison s'attachera encore en 2017 à «jeter des ponts» entre les cultures, promouvoir le Vivre ensemble etl'ouverture sur le monde, et débattre, dans le cadre de ses activités intellectuelles, de thèmes politiques, culturels et sociétaux.

Analyser, interroger, expliquer, voici trois missions que la Maison Heinrich Heine continuera à se donner, en conviant des experts pluridisciplinaires et avertis, afin de mieux comprendre le monde contemporain.
 

60e anniversaire de la Maison Heinrich Heine : Rétrospective sur quatre jours de festivités

Brücken bauen – Jeter des ponts                                

La Maison Heinrich Heine a fêté son 60e anniversaire du 23 au 27 novembre 2016

Un large panorama de festivités est venu rythmer ces quatre jours de célébration des 60 ans d’existence de la Fondation de l’Allemagne – Maison Heinrich Heine à la Cité internationale universitaire de Paris. L’occasion pour l’institut culturel et résidence pour étudiants et chercheurs internationaux de rappeler sa mission en faveur du dialogue interculturel et intellectuel, en présence de nombreux anciens résidents et de personnalités de la vie politique, médiatique, artistique et universitaire.              

Plus de 180 anciens résidents depuis 1956 ont tenu à participer à cet événement exceptionnel, au cours duquel une programmation riche et diversifiée a été organisée autour du thème « Brücken bauen – Jeter des ponts » : conférences, débats, projections cinéma, concerts, vernissages d’expositions, visites guidées ainsi qu’ateliers professionnels.

L’ouverture officielle de ce jubilé s’est tenue le jeudi 24 novembre, avec la visite exceptionnelle de Monsieur Jean-Marc Ayrault, Ministre des Affaires étrangères, qui s’est exprimé sur la force symbolique de la Maison pour l’amitié franco-allemande, sa responsabilité en faveur de la mobilité internationale, du brassage des cultures et sur le rôle du couple franco-allemand dans la consolidation du projet européen. S.E.M Nikolaus Meyer-Landrut, Ambassadeur d’Allemagne en France et Président du Conseil d'administration de la Maison Heinrich Heine, également présent, a tenu à rappeler le caractère unique de la Maison Heinrich Heine, à la fois institut culturel, lieu de débats politiques et résidence pour étudiants du monde entier, ainsi que la solidité des liens qui unissent les deux pays, sur les plans culturel, artistique, littéraire et architectural, malgré les clivages qui ont marqué l’histoire. Messieurs Marcel Pochard, Président de la Cité internationale universitaire de Paris et Ulrich Grothus, Secrétaire général adjoint du DAAD, ont eux aussi montré, lors de leurs discours, leur vif enthousiasme face au rayonnement culturel de la Maison, la diversité de ses manifestations et son histoire forte au cœur de l’Europe. Monsieur Gilles Pécout, Recteur de la région académique Île-de-France, Recteur de Paris et Chancelier des universités, faisait également partie des invités d'honneur de cette journée d'ouverture. Deux conférences sont venues enrichir ces allocutions, sur le thème des relations complexes entre la France et l’Allemagne avec Alfred Grosser, Professeur émérite de Sciences-Po Paris et Président d'Honneur de la Maison Heinrich Heine, Hélène Miard-Delacroix, Professeur des universités à Paris-Sorbonne, historienne et spécialiste des questions franco-allemandes, et Günther Nonnenmacher, ancien co-éditeur de la Frankfurter Allgemeine Zeitung, puis sur le thème de l’héritage des Lumières en Europe, avec Isabelle Alfarandy, Professeur des Universités à la Sorbonne Nouvelle et Présidente du Collège International de Philosophie, Günther Nonnenmacher et Daniel Vernet, ancien journaliste du Monde et Président du site Boulevard Extérieur.

Outre une autre conférence majeure, tenue le vendredi 25 novembre par Lale Akgün, publiciste, ancienne députée du Bundestag et spécialiste des questions d'immigration, et Joachim Bitterlich, ancien diplomate et ambassadeur, sur le thème de l’acceptation et de l’intégration comme défis pour nos sociétés actuelles, diverses manifestations ont rassemblé les différents publics : un concert d'ouverture donné par d’anciens résidents le mercredi 23 novembre, soutenu par l’Ambassade d’Allemagne, six expositions de peintures et de photographies dans plusieurs espaces de la Maison, des tables rondes sur la vie à la Cité et la vie étudiante parisienne, mêlant témoignages d’anciens et actuels résidents, des promenades littéraires dans Paris sur les pas de Heinrich Heine et des visites guidées de la Cité internationale, une lecture musicale de textes d’auteurs condamnés à l’exil, des projections de courts-métrages et de films, un atelier de création radiophonique, un concert de l’orchestre AGV Bigband de Munich, ainsi qu’une interprétation artistique virtuose du pianiste Caspar Frantz en guise de clôture, le dimanche 27 novembre.

Les anciens résidents ont pu à la fois témoigner de leurs différentes expériences, leurs souvenirs et rencontrer la jeunesse actuelle de la Maison Heinrich Heine, dans une atmosphère interculturelle et intergénérationnelle.

Nombre d’entre eux ont fait le déplacement depuis l’Allemagne et d’autres pays d’Europe et du monde pour l’occasion, fidèles à ce lieu emblématique de leur vie étudiante et culturelle. La Maison Heinrich Heine tient à remercier vivement tous les participants à cet événement, venus célébrer avec enthousiasme cette occasion spéciale, ainsi que tous les intervenants et le DAAD pour son fidèle soutien.

Un album photos permet de revivre en images les temps forts de ces quatre jours de fête et de foisonnement culturel.