top
Maison Heinrich Heine
Fondation de l'Allemagne – Maison Heinrich Heine
concert
GRADIVA. Opéra en deux actes avec intermezzo musical
Composition et livret : JUSTINE VERDIER et CARLOS LLABRES

dimanche 12 février 2017

Version semi-concert

Gradiva : Deborah Ménélia Attal
Le Peintre Espagnol : Carlos Llabrés
Le Docteur F. : Guilhem Souyri
L'Epouse : Marianne Chandelier
Le Grand Chamane : Benjamin Mayenobe
Femme de chambre/Herse : Marie-Laure Garnier
Pandrose : Mariam Lompo
Choeur Arts & Music (chef de choeur : Caroline Sorieux)
Oud : Ismaël Saint-Remy
Tambourin : Wadie Naïm
Piano : Justine Verdier
Avec la participation d'Alexandra Magin et Timothée Cerdeira
Mise en scène: Oscar Foronda

Dans son cabinet, le Docteur F. nous parle de Gradiva, fameuse figure qui a fasciné tant d'artistes du surréalisme. Justement, voici le peintre Espagnol, artiste de génie et grand admirateur du travail du docteur, qui vient lui rendre visite pour mieux comprendre son trouble et sa fascination pour sa muse Gradiva. Pendant ce temps, l'épouse du peintre, abandonnée, espère que le Docteur F. pourra l'aider à retrouver la raison et revenir à la réalité en pénétrant dans son subconscient…

Mais qui est donc Gradiva ? Cette figure fictive, née de l’imagination d’un écrivain lorsqu’il découvrit un bas-relief de l’époque Pompéienne d’une origine incertaine, a inspiré les plus grands artistes et personnalités du 20ème siècle; pour n’en citer que trois, Sigmund Freud, Salvador Dali et André Masson. Cette image, découverte grâce à une amie écrivain, a inspiré l’histoire surréaliste imaginée par le ténor Carlos Llabrés début 2016. Une histoire inspirée par des personnages réels, qui s’est convertie très vite en un projet d’opéra.

Musique et livret :
Justine Verdier pianiste concertiste et accompagnatrice, et Carlos Llabrés, ténor au parcours international se sont connus à Séville dans une production de Carmen. Après avoir collaboré sur scène en concerts en Espagne et en France, ils se sont récemment découvert une envie de composer ensemble. Après s’être essayés à des oeuvres pour piano seul, de la musique sacrée et des chansons de variétés, ils se sont lancés dans un projet d’une plus grande envergure : écrire un opéra.
De là est né l'opéra GRADIVA, inspiré par la figure mythologique qui a séduit tant d’artistes de l’époque surréaliste. Ils ont également élaboré le livret ensemble.

Grâce au partenariat établi avec Culture & Hôpital, ce concert est redonné dans les hôpitaux

en partenariat avec
sans réservation

participation aux frais
7 € plein tarif / 4 € tarif étudiant